Avis sur l’assurance prêt immobilier CNP

CNP est probablement moins connu qu’ Axa ou encore que la MAAF ou la MAIF, mais c’est un acteur très important sur le marché de l’assurance prêt immobilier. Pour cause, CNP est partenaire de nombreuses banques afin de créer des contrats groupes pour le moins avantageux financièrement. Voici tout ce qu’il faut savoir sur le contrat d’assurance prêt immobilier de la CNP.

cnp assurance pret immo

Les banques partenaires de la CNP

La CNP est le partenaire de plusieurs banques françaises, on retrouve ces contrats d’assurance dans les banques suivantes : ING Direct, Boursorama, Caisse d’Épargne, Crédit Agricole, Banque Postale, Mutuelle Générale, MGEN, Crédit Immobilier de France ou la Banque Populaire.

Les garanties sont généralement similaires d’un établissement bancaire à un autre, et on retrouve donc la garantie décès, la garantie PTIA et les garanties ITT, IPT et IPP. La garantie perte d’emploi est en supplément.

Les exclusions peuvent différer d’une banque à une autre, et il est donc impossible de faire une liste. Il faudra vous renseigner sur le contrat CNP en accord avec votre établissement prêteur.

Le taux de l’assurance prêt immobilier CNP

Comme chez tous les assureurs, le taux d’une assurance prêt immobilier CNP est variable, en fonction de l’âge, des problèmes de santé, ou encore du style de vie de l’emprunteur. Voici tout de même un récapitulatif des taux moyens, par âge, à la CNP :

  • De 30 à 35 ans : de 0,22 à 0,29 %
  • De 36 à 54 ans : de 0,37 à 0,45 %
  • De 55 à 65 ans : de 0,45 à 0,70 %
  • Plus de 65 ans : de 0,90 à 1,50 %

Bon à savoir

La réputation de la CNP est plutôt bonne pour les jeunes, et pour les personnes n’ayant jamais eu de problème de santé. En revanche, pour les maladies longues de type dépression ou bien cancer, l’assureur ne semble pas contenter comme il se doit ces clients. En effet, des exclusions nombreuses ou de fortes surprimes auront tendance à repousser les personnes ayant subi des hospitalisations longues durées ou connu des maladies difficiles.

L’adhésion à une assurance prêt à la CNP

On adhère généralement à la CNP en passant directement par notre établissement bancaire. C’est vraiment une assurance de groupe, et ce n’est pas vraiment un assureur que l’on sollicite au moment de changer de prestataire.

Quoi qu’il en soit, un bilan médical et un questionnaire assez détaillé vous seront demandés. La démarche est plus simple pour les moins de 35 ans qui n’ont qu’un formulaire plutôt rapide à remplir.

Notre avis sur l’assurance prêt immobilier CNP

Les tarifs sont réellement très compétitifs et les taux très bas. Malheureusement, les surprimes et les exclusions viennent finalement plomber la note. Il faut donc être vigilant avant de signer un contrat CNP, qui sera bien différent d’un établissement bancaire à un autre, les accords de partenariat n’étant jamais similaires.

C’est un contrat qui est en principe très attractif pour les jeunes en pleine forme, qui est correct pour les plus de 40 ans, mais qui se durcit énormément pour les personnes ayant déjà rencontré une maladie grave ou une dépression de longue durée. Quoi qu’il en soit, si votre banquier vous propose une assurance prêt CNP, il sera bon de l’étudier, et vous aurez tout à fait le droit de la refuser.